14 Septembre
Balzac pour l'histoire ?

Prix Ophélia, Balzac attendu ce vendredi 14 septembre 2018 sur l'hippodrome de Vincennes

Bonjour à toutes et à tous chers fidèles lecteurs et amis de Turf Fr et encore une fois bienvenue sur notre site. Comment un grain de sable peut enrayer une machine si bien huilée… Nous sommes le 21 mai 2017, So French, fils de Poliglote et de la formidable matrone qu’est Westonne, remporte son deuxième Grand Steeple Chase de Paris. Seulement âgé de six ans, nous pensons tous alors que rien ne pourra arrêter cette véritable machine de guerre fabriqué par Monsieur Macaire et portant la casaque de l’écurie Bryant. A ce moment précis, impossible de penser qu’il ne rejoindra pas les Mid Dancer, Katko ou encore Hyères III dans la légende en remportant une troisième couronne lors de l’épreuve reine. Habitué à rentrer ses champions sur les haies, Guillaume Macaire présente So French dans « L’Orléanais ». Celui-ci prend alors une prometteuse troisième place. Oui mais voilà, dans le Prix Héros XII, préparatoire à la Haye Jousselin, il commet une énorme faute au moyen open-ditch et termine mauvais cinquième d’une course à six partants. La mauvaise série ne fait que commencer… Dans la Haye Jousselin 2017, il tombe au deuxième passage du petit open ditch. Devenu très prudent sur les obstacles, il rentre dans le « Troyotwn » en mars du début d’année. Une fois encore, il se montre sévèrement fautif, mais cette fois ci au mur, et termine quatrième sur cinq. Dans le Grand Steeple, il prend un tombé au saut de la première haie et éjecte le malchanceux Bertrand Lestrade. Après une mauvaise sixième place dans les « Drags », il goute à un break estival bien mérité. Ayant eu quelques soucis physiques ces derniers mois, « Macaire » veut le rassurer. Mercredi, à Compiègne, associé à Nathalie Dessouter, il a terminé cinquième du Prix Jim Crow pour sa rentrée. Si le résultat peut paraitre décevant, la manière est plutôt encourageante car il a été prudent mais pas peureux sur les obstacles. Pris de vitesse sur 3800, il aura à cœur de remettre les pendules à l’heure prochainement sur plus long. Reste à savoir si ce sera à Auteuil ou toujours à Compiègne si le programme le permet… Allez, changeons radicalement de sujet et abordons maintenant notre tiercé, quarté, quinté plus du jour. Ce sont les trotteurs qui seront à l’honneur ce vendredi soir sur l’hippodrome de Paris Vincennes. Comme toujours le vendredi en cette période de l’année, Vincennes proposera une traditionnelle nocturne. Le Prix Ophélia a logiquement été retenu. Cette compétition non européenne portera le label course « D ». Elle a la particularité de ne s’adresser qu’aux candidatures masculines. Pour participer, il faut être un entier ou hongre âgé de six à neuf ans et ne pas compter plus de 229 000 euros sur son compte en banque. Parmi nos seize prétendants, les six plus riches partiront avec un handicap initial de vingt-cinq mètres. Sur le parcours des 2850 mètres de la petite piste, il ne faudra pas s’endormir en partant pour revoir les leaders. A nos choix d’être les bons maintenant…

PREMIERES CHANCES     

BALZAC (9)

Aimez-vous jouer à quitte ou double ? Avec lui, tout sera une question de sagesse. Superbement engagé au premier échelon, s’il reste au trot au départ et ensuite durant le parcours, il faudra être très fort pour le déloger des commandes s’il arrive à s’en emparer. A vous de voir si vous prenez le risque avec nous…

CASIMIR DE SURVIE (12)
Il vient de gagner plaisamment à main droite sur l’hippodrome d’Argentan. Ayant énormément de moyens, il revient à Vincennes avec de hautes ambitions. Devant rendre vingt-cinq mètres, il a pour lui d’être plutôt bon démarreur. Si Erno Szirmay arrive à lui donner le parcours dont il a besoin, ce six ans a les qualités suffisantes pour dominer ses aînés.

CHANCES REGULIERES

BENOIT ROYAL (16)

En grande forme, il va tenter d’enchaîner une nouvelle très belle performance. Déferré des quatre pieds et étant le plus riche de cette course, il s’élance logiquement avec la confiance de Monsieur Bruno Marie.

VICOMTE DE CORVEIL (14)
Déferré des quatre pieds et piloté par Franck Nivard, après une course de remise en route à Cherbourg, il doit logiquement faire mieux et terminer dans la bonne combinaison du multi ici.

BRASIL DE BAILLY (11)
Nous le connaissons parfaitement et savons qu’il a un excellent finish. Théoriquement, dans un lot de ce type, même au deuxième échelon, il doit nourrir des ambitions.

CYRIEL D’ATOM (15)
Il n’a plus été revu depuis le moins de juin mais a des moyens. Avec Gabi Gelormini ici, il peut profiter de ce bon engagement aux gains pour briller d’emblée.

APODIS CHAMP BLANC (6)
Matthieu Abrivard devra lui donner le parcours planqué sur mesure s’il veut espérer venir taquiner les premiers dans la phase finale.

CARAT GEDE (1)
C’est le moins riche, pas le plus nul, bien au contraire. Sans fers et avec Damien Bonne, il peut prendre un très bon lot.

OUTSIDERS

AMARDO (3)

Pour sa première sortie sous l’entraînement Baudouin, déferré des quatre pieds (ce qui n’a plus été le cas depuis longtemps), et confié à Eric Raffin, un numéro de sa part n’est pas à exclure.

BENURO D’AUVILLIER (7)
Bon finisseur, si Mathieu Mottier le planque, il arrachera un petit lot.

BISTROT (10)
Déferré des quatre pieds pour ce bel engagement au premier échelon, il intéressera les amateurs de cotes.

BALADIN DE BRAY (5)
Plaisant troisième il y a quelques jours ici même en amateurs, il monte de catégorie en courant de manière rapprochée. Coup de poker !

ASHOKA (13)
Il a toujours eu énormément de classe. Retrouvant actuellement la forme, il peut prendre un petit lot ici.

GROS OUTSIDERS

ATUS PICKEN (8)

L’engagement est idéal en tête mais il n’a pas de marge à nos yeux.

ADIOS (4)
Dernières performances peu emballantes mais Yoann Lebourgeois aux manettes.

AU NID DE GASSARD (2)
Il n’est pas hors d’affaire mais affronte un lot de qualité pour lui.

SYNTHESE
Notre pronostic sera le suivant 9/12/16/14/11/15/6/1 avec quelques petits regrets pour les places d’honneur. A Balzac d’écrire son histoire !

LG.